[Sondage] Le locatif, c'est l'avenir du camping

Ici, vous pouvez échanger librement sur le thème de l'hôtellerie de plein air et du tourisme en général. Cet espace se veut convivial...

Le locatif, c'est l'avenir du camping

Oui, évidemment
5
31%
Oui, je suppose
4
25%
Non, c'est de l'hérésie
1
6%
Non, je ne crois pas, il y a des alternatives
6
38%
Je ne sais pas
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 16

[Sondage] Le locatif, c'est l'avenir du camping

Nouveau messagede Camping-tour »

Le locatif, c'est l'avenir du camping !


Que pensez vous de cet adage ?

Si vous avez des commentaires, c'est à la suite de ce post :wink:
Avatar de l’utilisateur
Camping-tour
Administrateur
 
Messages: 736
Localisation: Lyon

Nouveau messagede ComParc »

Tout à fait d'accord !

La demande est croissante sur le locatif, au détriment des emplacements traditionnels qui "se vident".

Par contre les chalets, c'est 100% en haute saison et les WE.

En tout cas chez moi, après chez les autres, il serait peut être intéressant d'avoir quelques retours.

A+
Avatar de l’utilisateur
ComParc
Camping touriste accro
 
Messages: 125
Localisation: 01

Nouveau messagede Clair de Lune »

le locatif représente aujourd'hui 90% de notre chiffre d'affaires, un emplacement équipé d'un mobil home rapportant 5 à 6 fois plus à la nuitée qu'une place de campeur

il permet aussi d'accueillir des clients en dehors des mois d'été, et nous assure donc une période d'ouverture plus longue

nous sommes souvent, hors saison, une alternative économique aux hôtels, à partir de 3 nuits, et dans tous les cas pour les familles

nous avons aussi remarqué une demande croissante de confort, et nos mobil homes les plus chers sont les plus demandés

nos efforts portent donc sur l'amélioration des logementrs existants, et l'acquisition de nouveaux modèles
Avatar de l’utilisateur
Clair de Lune
Camping touriste sérieux
 
Messages: 46
Localisation: Hyères (83)

Nouveau messagede ComParc »

+1 :wink:

Certains gestionnaires ont-ils encore une demande croissante pour le camping traditionnel ?
=> Par exemple avec des saisonniers, sur un lieu de passage très fréquenté, une sorte de camping étape...

A+
Avatar de l’utilisateur
ComParc
Camping touriste accro
 
Messages: 125
Localisation: 01

Nouveau messagede Invité »

Je ne sais pas si le locatif est l'avenir du camping mais en tout cas pas du mien. Cet hivers, apres 20 ans de locatif (d'abord les caravanes, puis les hll), j'ai demonté les derniers en decidant de ne plus les remplacer. Etant à 5 km de la mer, ils ne se louaient plus. Carrefour vacances proposant des semaines de mobil-home les pieds dans l'eau hors saison à partir de 160 euros je ne me sentais pas de taille à lutter. Je dois préciser que les 3 autres camping de la commune ont misés sur le tout locatif et du coup, j'ai recupérer leur clientèle de camping "traditionnel". Maintenant la moitié de mes emplacements sont des places à la saison et le reste sont pour les gens de passages et j'en suis ravie. Le locatif donne un plus gros chiffre d'affaire, c'est vrai, mais enlevé l'amortissement des mobil-home, les frais d'entretien, et le personnel pour "assurer" les jours d'arrivée, je ne trouvais pas vraiment un gros ecart en bénéfice. En plus, j'ai remarqué que le loueur de mobil-home est 20 fois plus penible que le campeur traditionnel. Ces derniers étés, de nombreux etrangers des pays de l'est sont venus campés en tentes et ils sont plus nombreux chaque été.
Enfin, le campeur en tente n'a rien et il consomme plus au snack.
Bref, voilà le temoignage d'une anti-locatif heureuse.
Invité
 

Nouveau messagede ComParc »

En voila un témoignage intéressant qui va en laisser plus d'un perplexe.
Nous avons un camping dans ce cas de figure, avec de nombreux saisonniers et du passage.

Il me semblais qu'il y avait encore ce type d'établissements, et puis c'est vrai que le personnel pour les arrivées et les daparts, c'est pas négligeable.

D'autres avis sur la question ?

Je pense tout de même que sur pas mal de gros terrains, le locatif est nécessaire au risque de voir baisser dangereusement le taux d'occupation :!:

A+
Avatar de l’utilisateur
ComParc
Camping touriste accro
 
Messages: 125
Localisation: 01

Nouveau messagede Camping-tour »

Le locatif, c'est certain représente une part croissante de la demande, il peut être judicieux d'en avoir sur son terrain, mais nous ne sommes pas certain qu'il n'y ai pas un effet de mode passagé.

Si c'est le cas, des terrains qui auraient misé sur le tout locatif risquent de connaitre quelques difficultés.

A suivre, mais nous ne sommes pas persuadés qu'il n'y aura pas un retournement de situation un jour.
D'ailleur, avec l'augmentation permanente de l'offre, l'écart avec la demande risque tôt ou tard de se réduire.

Peut être est il judicieux de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.
Avatar de l’utilisateur
Camping-tour
Administrateur
 
Messages: 736
Localisation: Lyon

Nouveau messagede ballay »

schnuk a écrit:Je ne sais pas si le locatif est l'avenir du camping mais en tout cas pas du mien.

Carrefour vacances proposant des semaines de mobil-home les pieds dans l'eau hors saison à partir de 160 euros je ne me sentais pas de taille à lutter.
Le locatif donne un plus gros chiffre d'affaire, c'est vrai, mais enlevé l'amortissement des mobil-home, les frais d'entretien, et le personnel pour "assurer" les jours d'arrivée, je ne trouvais pas vraiment un gros ecart en bénéfice.

En plus, j'ai remarqué que le loueur de mobil-home est 20 fois plus penible que le campeur traditionnel.
Enfin, le campeur en tente n'a rien et il consomme plus au snack.
Bref, voilà le temoignage d'une anti-locatif heureuse.


Mon avis est le meme que schnuk.

Mais plus pessimiste.
Nous étions dans les premiers, (voici maintenant 20 ans), à nous lancer dans la location de caravane.

Nous arrivions à les louer en moyenne 10 à 11 semaines par saison.

Progressivement d'autres collègues se sont mis également à la location de caravanes, puis mobil-homes, chalets et c'est devenu une généralisation nationale, et la durée de location a diminuée d'année en année.

Maintenant notre moyenne de semaines louées et de 6.5 semaines

L'escalade nous gagne, les fabricants de mobil-homes nous imposent des modèles différents tous les ans, habituant les clients à de + en plus de confort, et de plus en plus beaux (et chers) .
télé, congélateur, climatiseur, certains même le téléphone. Et nos clients restent tapis dans leur "maison", mangent leur glaces (du super marché), et le soir, regardent la télévision, en oubliant les autres services du camping.

Les clients comparent, et demandent les derniers modèles, amenant certains de nos confrères à les changer tous les trois ans.

Que de gachis, en travail, et en finances.

Comme le remplissage en basse saison est maigre, tout le monde commence à brader les prix, amenant certains de nos confrères à louer un mobil-home moins cher qu'un emplacement pour la même période.

Le bradage de la basse saison, ne me semble en aucun cas profitable, et effectivement n'apporte pas beaucoup de bénéfice, car comme le ditSchnuk, il faut comptabiliser les frais de personnel, éclairage, usure, chauffage, gaz petites vaisselle, etc..)
.
Et de plus, notre pauvre caravanier, qui a payé les autoroutes, le carburant, sa caravane, sa peine, fait rapidement la comparaison, et l'année prochaine, lachera sa caravane, et cherchera un terrain qui bradera les prix de ses locatifs.

Sans parler de camping-cheque !!!
Christophe Gay, génial promoteur de Cette organisation, l'a bien compris, et aidé à cette généralisation des bas prix, et brandissant la peur des terrains vides.

Pour certains terrains la basse saison est valable jusq'au 15/07........

Nous n'allons pas tarder à brader la pleine saison.
Avec les gites, et la prolifération de terrains faisant du tout locatif, il y aura trop de choix, et la guerre des prix bas sonnera.
Et donc pour survivre, nous devrons forcément (progressivement) dire adieu à la qualité

Accrochez vous donc a la qualité,

Et espérons un retour de situation dans nos comportements. :?:
ballay
 

Nouveau messagede ComParc »

Progressivement d'autres collègues se sont mis également à la location de caravanes, puis mobil-homes, chalets et c'est devenu une généralisation nationale, et la durée de location a diminuée d'année en année.



Ce n'est pas encore trop le cas chez nous et la demande de locatifs est pour l'instant supérieure à l'offre.

En revanche, je perçois également la tendance décrite ci dessus et probablement que notre tour viendra :oops:

"L'avantage de l'Ain" et en particulier de la Dombes, qui d'un point de vue touristique global est un handicap, c'est la manque d'hébergements (gîtes, chambres d'hôtes, hôtels...) et c'est la raison probable pour laquelle nous sommes dans cette situation.
Avec des grandes aglomération (Lyon) à proximité immédiate, les effets ne se font pas attendre.

A+
Avatar de l’utilisateur
ComParc
Camping touriste accro
 
Messages: 125
Localisation: 01

Nouveau messagede mehanneche »

Bonjour !!

Je suis tout a fait d'accord avec Schnuk et Ballay.
Aujourd'hui, la notion de camping perd son lien étroit avec la nature.

On trouve de plus en plus de campings usine HLM, où tous les mobils sont touche touche. Toutes les allées sont bitumées, il n'y a plus d'espace vert.

Les gens veulent retrouver au camping le comfort de leur maison.
Le but des vacances en camping, au départ, était de casser la routine.
Aujourd'hui, les clients retrouvent les mêmes équipements que dans leur maison, micro-onde, télé...

Notre but est de développer le camping pur et non les locations.
La clientéle en location n'est pas très intéressante (sauf exceptions), très exigeante. Ils ne souhaitent pas parler, ils restent dans leur petit coin.
Bonjour la convivialité !!!!

Heureusement, ils restent de vrais campeurs qui savent profiter de la vie et dialoguer avec leurs voisins.
Le camping pur n'est pas mort contrairement à ce que certains pensent.

Je conseille à tous les gérants de camping de lire "L'esprit du camping" de France Poulain et d'Elizabeth Poulain, édition CHEMINEMENTS.

A+ et bonne préparation de saison !!!
mehanneche
Camping touriste habitué
 
Messages: 11
Localisation: CAMPAGNE

Nouveau messagede Camping-tour »

Bon...

Les avis divergent et à priori, il y a de la place pour tout le monde, même s'il semble que le locatif a tout de même le vent en poupe.

Toutefois, tout pousse à aller dans le sens du locatif :
- La politique des fabricants de mobil home avec le plus confort et un renouvellement fréquent des parcs
- La communication générale autour du camping qui revendique de plus en plus de spacieux hébergements en dur
- La demande de la clientèle qui cherche toujours plus confortable et qui semble parfois prête à payer des prix élevés...

Combien reste-t-il de gestionnaires qui sont pour le tout camping traditionnel ?

Encore une fois, nous sommes en droit de nous demander s'il ne s'agit pas d'un effet de mode qui passera lorsque les courbes entre l'offre et la demande se rejoindront, pour revenir en force vers un camping "plus sauvage", plus proche de la nature.

A suivre donc...
Avatar de l’utilisateur
Camping-tour
Administrateur
 
Messages: 736
Localisation: Lyon

Nouveau messagede Invité »

merci pour les réponses, je me sens moins seule d'un coup. Quand à l'image du camping qui change c'est vrai et faux à la fois, car il y a l'hôtellerie de plein air, dénomination " pompeuse " de camping qui correspond plus aux hébergements en dur. Je m'accroche à mon "camping" à la connotation bien "beauf" et ringarde et je le revendique même. Les trentenaires nostalgiques de leurs vacances d'enfants font eux mêmes des enfants maintenant et bizarement ils reviennent vers le camping, celui plein de nature qui leur a tant plu gamin. Et je suis d'accord avec comcom, il y a plusieurs sortes de campeurs, celui qui veux plus de confort et celui qui est heureux de changer de décor, celui qui mets du fourmicide partout et celui qui heureux de se lever le nez dans le gazon et les fourmis en sortant de sa tente (et qui meme les nourris). bref a chacun sa niche marketting.
Invité
 

Nouveau messagede ballay »

schnuk a écrit:car il y a l'hôtellerie de plein air, dénomination " pompeuse " de camping .

Hôtellerie de plein air ????

C'est maintenant en passe de ne plus rien vouloir dire, maintenant c'est "DOMAINE".
Je pense que la dénomination Hôtelerie de plein air, à été lancée par nos instances pour contrer la mauvaise image de marque du mot "Camping" en France, et maintenant que cela est entré dans les moeurs, "camping=hôtellerie de plein air", il faut en sortir par des nouvelles appellations.
Le plus drole est que les clients Anglais ne connaissent pas la signification de ce nom. Pour eux, cela reste le nom Camping.


schnuk a écrit:m'accroche à mon "camping" à la connotation bien "beauf" et ringarde et je le revendique même.


Nous serons au moins deux.

schnuk a écrit: Et je suis d'accord avec comcom, il y a plusieurs sortes de campeurs, celui qui veux plus de confort et celui qui est heureux de changer de décor, .
.

Malheureusement, avec la venue du locatif, une bonne partie des clients qui louent, ne sont pas d'anciens campeurs, et recherchent" l'Hôtellerie, en pleine nature", mais sans insectes, sans orages, sans pelouses mouillées, avec la télé, le téléphone, le congélateur, la clim, enfin, ils cherchent une résidence secondaire avec d'autres avantages.

Le seul problème à cette évolution est que par cette nouvelle clientèle, l'ambiance des campings change, et devient moins conviviale.
Chacun reste dans son coin, fini les rencontres aux locaux communs, fini l'entraide "campeurs", fini les bonjours aux voisins.

Il ne faut pas devenir passéiste, mais le camping est une page qui commence a être tournée.

J'espère qu'il y aura encore une certaine quantité de "campeurs", qui continueront à rechercher la nature et la convivialité, et qui viendront dans nos établissements, mais pour combien de temps ??

J'ai lu dernièrement que le Club Med (périclitant), a fait une étude sur son avenir.
Et ils ont opté pour des centres "Très haut de gamme".
Est-ce donc l'avenir aussi des campings??

L'AVENIR nous le dira, mais pour notre compte, nous continuons à cultiver l'esprit Camping, malgré une part de locatif dans notre terrain.

Bon courage à tous pour cette nouvelle saison.
ballay
 

Nouveau messagede Camping-tour »

Bonjour,

En tout cas, le camping et ses campeurs ne suit il pas tout simplement l'évolution de la société dans son ensemble ?
=>N'est ce pas une lapalissade d'ailleurs ?

Bonne saison à tous.
Avatar de l’utilisateur
Camping-tour
Administrateur
 
Messages: 736
Localisation: Lyon

Nouveau messagede camping lac remoray »

schnuk a écrit:Je ne sais pas si le locatif est l'avenir du camping mais en tout cas pas du mien. Cet hivers, apres 20 ans de locatif (d'abord les caravanes, puis les hll), j'ai demonté les derniers en decidant de ne plus les remplacer. Etant à 5 km de la mer, ils ne se louaient plus. Carrefour vacances proposant des semaines de mobil-home les pieds dans l'eau hors saison à partir de 160 euros je ne me sentais pas de taille à lutter. Je dois préciser que les 3 autres camping de la commune ont misés sur le tout locatif et du coup, j'ai recupérer leur clientèle de camping "traditionnel". Maintenant la moitié de mes emplacements sont des places à la saison et le reste sont pour les gens de passages et j'en suis ravie. Le locatif donne un plus gros chiffre d'affaire, c'est vrai, mais enlevé l'amortissement des mobil-home, les frais d'entretien, et le personnel pour "assurer" les jours d'arrivée, je ne trouvais pas vraiment un gros ecart en bénéfice. En plus, j'ai remarqué que le loueur de mobil-home est 20 fois plus penible que le campeur traditionnel. Ces derniers étés, de nombreux etrangers des pays de l'est sont venus campés en tentes et ils sont plus nombreux chaque été.
Enfin, le campeur en tente n'a rien et il consomme plus au snack.
Bref, voilà le temoignage d'une anti-locatif heureuse.

Pour les mêmes raisons nous limitons volontairement le nombres de locatifs.
Nous sommes dans une région ou le tourisme vert est croissant, le camping en caravanes ou toiles se porte bien. Certains collègues rajoutent des mh chaque année ce qui nous ramène forcément des campeurs.
Le locatif il en faut pour offrir tout type de prestation mais je ne miserais pas tout là dessus.
Nos 8 hébergements se louent bien ,mais au delas de 10 ils ne seraient occupés que 4/5 semaines.
Deplus nous sommes dans un secteur ou le climat est trés rude hors saison et le matériel souffre beaucoups.
A+
Philippe
Avatar de l’utilisateur
camping lac remoray
Camping touriste habitué
 
Messages: 15
Localisation: Doubs 25

Nouveau messagede BOCCARD »

Quelques locatifs permettent de diversifier la clientèle et de recevoir des groupes en hors-saison qui ne viendraient pas dans un camping sans locatifs.

Par contre, nous faisons peu d'efforts pour accueillir les jeunes peu fortunés. c'est dommage car dans le futur, ils n'auront pas le réflexe le camping c'est sympa. :roll:
Avatar de l’utilisateur
BOCCARD
Camping touriste récent
 
Messages: 7
Localisation: Ardennes

Nouveau messagede Campingvol »

Bonjour,

Je suis contre le tout locatif car il n'y a plus l'essentiel du camping à savoir son âme qui se traduit par la convivialité que l'on ne retrouve dans aucun autre mode de vacances.....

Pourtant le locatif permet d'accueillir une clientèle qui n'aurait peut-être jamais mis les pieds dans un camping, il permet aussi d'allonger la saison voir même de sauver celle-ci quand la météo n'est pas bonne (exemple d'août 2006)

Il ressort chaque année un peu plus, que nos clients exigent des prestations de qualité que ce soit en camping ou en locatif ce sentiment est tout à fait normal, sachant quand même que cette qualité à un coût et qu'elle tire les prix vers le haut.

Avec 26 H.L.L je pense avoir trouvé la bonne dose et j'arrive à remplir 12,5 semaines tout au long de l'année, avec des familles qui viennent en vacances mais aussi l'évenementiels (manifestations sportives, mariages, groupes de marcheurs et autres)
Avatar de l’utilisateur
Campingvol
Camping touriste sérieux
 
Messages: 41
Localisation: Moselle

Nouveau messagede labarbe »

je ne comprends pas toujours cet engouement pour les mobile home
il est vrai que nous parlons plus souvent d'hotellerie de plein air que de camping
mais n est il pas un comble que des personnes téléphonent en nous demandant si nous faisons toujours des emplacements tentes et caravane
répondre en disant oui nous sommes un camping me parait fou
nous garderons nos espaces verts encore longtemps
labarbe
Nouveau Camping touriste
 
Messages: 1

Nouveau messagede HPA07 »

Bien sur que le locatif c'est important, reste à savoir ce que l'on veut faire sur son terrain. Pour notre part, nous avons un nombre suffisant d'hébergements locatifs, et nous n'irons pas au dela. Nous ne refusons du monde qu'entre le 14 juillet et le 15 août, le reste de l'année (nous sommes ouvert toute l'année) il y a toujours plus ou moins de la place. C'est n'est pas qu'une question de rentabilité, c'est un état d'esprit.
Et puis il y a les "autres" les campeurs, ceux qui tentent ou caravannent ou camping-carent, si on écoute certain gestionnaires, bientôt ils ne sauront plus ou aller.
Cdt, HPA07
Avatar de l’utilisateur
HPA07
Camping touriste habitué
 
Messages: 18
Localisation: Tournon sur Rhône

Re: [Sondage] Le locatif, c'est l'avenir du camping

Nouveau messagede Jeems »

Moi je suis pour le locatif aussi! Nous avons commencer par des emplacements avec des tentes de chez tente-et-moi.com déjà dispo. Maintenant, nous envisageons sérieusement d'investir dans des mobile-homes pour nos futurs clients.
Jeems
Nouveau Camping touriste
 
Messages: 3


Retourner vers Le comptoir des gestionnaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron
Franais English Nederlandse Deutsch Italiano Espaol
Vous êtes un professionnel ?

Twitter Facebook